Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes partenaires actuels

Hoka Hoka avec le concept de chaussure Hubbles.



AltecSport Altec sport. Le spécialiste du trail et du running !


     

    logo  CABB : Club Athléthique du Bassin Bellegardien

 

 

go2_300-copie-1.jpg  GO2 : Une belle gamme de produits énéergétique pour tous les goûts.

Rechercher

16 octobre 2014 4 16 /10 /octobre /2014 22:01

Le trail du Galibier est un peu incontournable pour moi, car c'est encore un peu chez moi...L'année dernière, malade, je n'avais pas pu participer.

Je ne connais pas beaucoup de coureurs à par mon vieux pote d'université, Max, mais ca ne m'empèche pas d'être laché dès le début. Je ne suis pas échauffé mais ca m'impressionne toujours de voir quelques coureurs partir au taquet...

Dans la montée derrière la maison :O), je vais remonter petit a petit, la tête n'est pas très loin, je reste un moment avec mon pote, puis rejoins la tête de course.

Cette course, je la connais et j'ai décidé d'attaquer sur la montée au rochilles, ce que je fais. Un coureur Lamothe Robin s'accroche et va s'accrocher jusqu'au camp Rochilles. On est seulement 2 minutes en retard sur le temps incroyable de l'année dernière ou Lionel Bonnel et Fabien Antolinas avaient gagné, ce qui me surprend car le tout début de course j'étais plutôt tranquille. Dans la descente sur le magnifique lac des Cerces, robin a laché un peu, je continue ma descente seul. A plan lachat j'ai un peu d'avance mais je sais que la montée du col du Galibier est longue et délicate car hors sentier. Le début se passe pas mal mais ensuite gros coup de moins bien, la fin est même un calvaire car je suis cuit. Heuseusement Patrick Michel est là pour m'encourager et lorsque je vois ca femme au sommet c'est la libération, plus qu'à descendre... enfin 17kms avec des longues relances !!

Derrière un coureur avec les batons doit être a deux minutes, les batons m'ont effectivement manqué sur cette fin de montée.

J'attaque un peu en descente mais rapidement je suis aux crampes et je dois ralentir, je m'attends a me faire reprendre rapidement mais je ne verrai pas de coureurs de toute la descente. Le parcours a été modifié et on passe au milieu de gypsières qui sont très jolies mais moyennement appreciéesavec les jambes crampées. Sur la fin de parcours, ca va mieux et je peux finir a bon rythme.

C'est finalement Thomas Paris qui va finir deuxième et Viven Berlaud (l'homme au baton qui m'a mis la pression) termine 3ème. Robin Lamothe a eu du mal après cette montée des rochilles et termine 8ème.

Satisfait de ce résultat même si je suis à 25min du record de Fabien et Lionel. La course des enfants et un hommage à mon père conclut ce week end à la maison...

 

 

 

Trail du Galibier : un gout particulier
Trail du Galibier : un gout particulier

Partager cet article

Repost 0
Published by Ludo
commenter cet article

commentaires