Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes partenaires actuels

Hoka Hoka avec le concept de chaussure Hubbles.



AltecSport Altec sport. Le spécialiste du trail et du running !


     

    logo  CABB : Club Athléthique du Bassin Bellegardien

 

 

go2_300-copie-1.jpg  GO2 : Une belle gamme de produits énéergétique pour tous les goûts.

Rechercher

27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 13:57

J'ai participé une fois au trail d'Albertville il y a quelques années alors que ce n'était pas encore ce parcours et j'ai enfin trouvé l'occasion de revenir. C'est un format assez spécial avec 34kms et 2500+ c'est entre du court et du long. Le parcours peut se décomposer en deux parties : la première vallonée et plutôt roulante alors que la fin et plus montagne avec une partie vraiment raide. J'ai recommencé les entrainements deux semaines auparavant, on va bien voir si ca fait une différence ! Malheureusement, je me suis fait une entorse pendant ceux ci une semaine avant ce départ alors j'appréhende un peu les descentes.

 

Départ du centre ville à 7h30. Départ toujours rapide, mais ca devient une habitude, j'essaye de me placer un peu mais je ne peux faire mieux que dans les 10-12. Devant Julien Rancon, l'ultra Favori est plutôt attentiste mais on voit bien qu'il bouillonne, c'est Cyrille Gardet après l'euphorie du départ qui va prendre les choses en main. Je suis à distance et je parviens plutôt au profit des descentes à revenir vers la 7ème place, revenant même un court instant avec Fred Therisod. Mais dans la montée au fort Tamié ,j'essaye de rester au contact d'Aurelien Dunand-Pallaz et de Nicolas Perrier. Je perds toujours un peu de terrain en monté ou les deux sont plus forts que moi, je reviens plutôt sur les parties roulantes. Au fort je récupère mes bâtons (j'en reparlerai plus tard ) et on attaque la montée finale. Aurelien me décroche progressivement et pour ma part je fais de même avec Nicolas. Je reviens puis dépasse aussi Sebastien Masbous qui m'encourage sportivement, je suis maintenant 5ème et peu de chance que je fasse mieux. Au col, nous avons devant nous ce mur du parc a mouton, je suis pour ma part content d'avoir les bâtons, les jambes étant plus que limites, et chaque fois que je veux trottiner un peu, les crampes aux mollets pointent le bout de leur nez. Je compense avec les bras (merci à la maconnerie ). En levant la tête, je vois Aurelien qui prend encore plus le large alors que j'aperçois Cyril qui semble plus en difficulté. Aurelien est hors de portée car je sais qu'il est bon descendeur alors que je n'ai pas d'infos sur Cyril...

Pas trop le temps d'admirer la vue que nous offre ce sommet, j'attaque la descente assez prudemment car c'est un peu glissant parfois et j'ai peur pour ma cheville, même si la présence de ma chevillère me rassure un peu. Lorsque le terrain s'applati et qu'il faut redonner un peu de traction, les crampes reviennent, j'ai un peu de mal à prendre de la vitesse. Dans un petit single sinueux en sous bois, les crampes sont présentes aux adducteurs, d'abord la droite, puis a force de compenser la Gauche. Heureusement au bout d'un moment ca passe, on retombe sur une piste forrestiere un peu descendante ou ca va mieux et je peux donne un bon rythme. L'étable se rapproche alors on peut se lacher un peu. Je croise Alice qui me (dé)motive un peu  : "Allez qu'est ce que tu fous là, avance ! Passe la 5ème". Bon c'est pas Cela qui me motive le plus mais c'est d'avoir aperçu Cyril qui m'a vu aussi et a certainement accéléré un peu dans cette petit bosse. Je ne peux donner plus en montée par contre je peux me lacher encore plus en descente.... Un peu en dessous de notre second passage sous le fort, je suis sur ses talons et je passe en l'encourageant quand même un peu. S' il y a que de la descente je peux tenir, sinon ca ne le fera pas. Nouvelle petite montée ou les jambes se tétanisent et je dois marcher quelques mètres, puis ca descend de nouveau, on entend le speaker de l'arrivée, plus qu'un km, en déroulant. Je franchis la ligne 4ème, médaille en chocolat mais complètement satisfait de cette course et de ce temps de 3h25, à 2 min du record de Lionel Bonnel de 2011, record qu'aura explosé Julien (3h07) mais aussi les deux autres coureurs Fred Therisod(3h19) et Aurelien(3h20).

Du beau temps, organisation au top. un bon repas (un peu d'attente du au succès de dernière minute de la course) mais aussi plein d'animations pour les enfants, mes filles ont pu faire de la tyrolienne, du canoé, de l'ane, de l'escalade... c'est donc une bonne journée ! Je vais quand même me permettre un petit Bémol avec une remise des prix interminable, mais il faut bien qu'il y ait des choses à améliorer.

Pour la suite, j'hésitais entre les aiguilles rouges et la gapencimes mais je pense plutôt partir sur cette dernière que je ne connais pas.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ludo - dans Trail
commenter cet article

commentaires