Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes partenaires actuels

Hoka Hoka avec le concept de chaussure Hubbles.



AltecSport Altec sport. Le spécialiste du trail et du running !


     

    logo  CABB : Club Athléthique du Bassin Bellegardien

 

 

go2_300-copie-1.jpg  GO2 : Une belle gamme de produits énéergétique pour tous les goûts.

Rechercher

17 juillet 2014 4 17 /07 /juillet /2014 23:13

Articles-2014 2915   

Articles-2014 1100[1]J'avais déjà participé à ce trail en 2011, je me souvenais du joli lever de soleil au dessus de Verbier mais aussi d'un long chemin roulant jusqu'à la fouly... Cette année, les oganisateurs avaient décidé de modifier cette partie roulante pour avoir un trail plus équilibré et plus alpin. Cette modification et aussi le fait que Hoka soit partenaire m'ont décidé pour revenir sur cette course au coeur du Valais.

 

Arrivé la veille de la course, il semble que le temps ne soit pas au rendez vous cette année et une partie du parcours a été amputé. Il reste cependant 105kms et 7300m+. Départ à 5h le samedi, un peu dans le brouillard et au lever du jour, la visibilité n'est pas au rendez vous et la descente sur le premier ravito de Sembrancher se fera à une allure prudente.Articles-2014 1101[1] Après un premier coucou à Céline,nous nous dirigeons sur Champex. Nous sommes encore un gros groupe de coureurs ou se trouvent des Valaisans, un Français (moi !) et un Suisse Allemand. Les plaisanteries vont bon train et Français et Suisse Allemand en prennent pour leur grade :o). L'ambiance est bonne mais je ne suis pas serein, depuis la veille j'ai des douleurs intestinales et c'est pas la grande forme. Je laisse un moment le groupe pour une pause hygiènique et dois forcer un peu l'allure ensuite pour recoller au groupe. Coté jambes cela semble aller pas trop mal. Ryan Bauman est là, lui a fait toutes les éditions, et terminé plusieurs fois second c'est un bon coureur sympathique qui vient de temps en temps sur les course Francaises. Il y a aussi Jules Henri Gabioud qui est un bon coureur spécialisé Ultra, c'est lui qui donne le rythme jusqu'au ravito 2 à Champex. Je ne fais pas le plein d'eau mais récupère des gels et prends également des manchettes, puis nous attaquons toujours groupés la monté de la Breya pour rejoindre la cabane de Orny. Je laisse Jules Henri donner le rythme. Une rythme assez cool qui correpsond bien à un début de course, et à ce rythme là on décroche doucement le groupe. Le chemin est sympa, le temps idéal pour le moment même si le brouillard ou les nuages nous empèchent de profiter du spectacle. Le terrain est assez gras cependant, les pieds sont déjà mouillés. Arrivé à la Breya, le chemin est plus en balcon et plus minéral, On discute pas mal de diverses choses donc le temps passe vite. Jules est toujours devant mais là je m'ennuie un peu et je passe pour trottiner un peu. Jules décroche un peu puis revient peu de temps après. nous arrivons à la cabane avec presque une éclaircie. Je prends deux photos et ensuite on profite du ravito qui est bien sympa, ca donne envie de rester un peu. Mais on ne prendra que 3 minutes avant de repartir, on croise Ryan et quelques autres coureurs et on attaque la descente sur la fouly. Une longue descente un peu technique parfois. Je donne le rythme en prenant garde de ne pas trop se fumer les cuisses.Articles-2014 2897

    En Bas, Céline nous attend avec le chien, il n'y a pas de ravito ici alors on ne s'arrete pas. Le chemin allant sur la Foully est assez long et roulant mais l'inclinaison fait qu'on ne sait pas trop si on doit courir ou marcher. On alterne les deux mais lorsque Jules marche j'ai du mal à suivre son rythme avec ses grandes jambes. Coté ventre, la descente m'a un peu retourné, mais ca va mieux quand même. A la Fouly, Jules force un peu l'allure dans les derniers mètres, il est chez lui alors pas de souci je garde mon rythme. Au ravito je recharge en gels, un coca et c'est reparti. Jules est reparti un peu avant et je fais rapidement la jonction. La montée au col de fenêtre est long et pareil qu'avant la fouly lorsque l'on est à la marche je dois forcer le rythme pour suivre. On traverse un troupeau de belles vaches grises, c'est bruyant avec les cloches mais c'est sympa. Après avoir retrouvé du calme, le chemin passe en Single et est un peu plus raide. Je ne sais pas si c'est le faux plat précédent mais d'un coup j'ai plus de jus, Jules s'éloigne en m'encourageant mais il n'y a plus rien, je titube, quasiment à l'arrêt ! c'est pas sympa pour les coureurs de la traversée car j'en rejoins deux... Ils m'encouragent, je leur fait part de mon état et là un des coureurs me dit "c'est comme ca dans les trails, il y a des hauts et des bas, mange, bois, ,ça va revenir, tu vas te refaire la cerise". C'est vrai je le sais, mais dans combien de temps, le moral dans les chaussettes je continue. En arrivant sur les lacs, cela semble déjà mieux. Je passe le col, puis descend sur le versant Italien avant de rejoindre le col saint Bernard et le ravito. Céline est là comme d'hab, m'encourage me fait le ravito, je lui pique une bonne tranche de jambon cru, pour le moral c'est toujours bon, ça change des gels. Je repars avec 5min de retard. Les jambes répondent de mieux en mieux. le ventre semble guéri, le moral revient. Au col des chevaux je suis remonté à bloc et je veux faire la liaison avant Bourg saint Pierre. J'attaque la descente un peu fort, le passage des coureurs de la traversée est délicat, mais la plupart du temps les coureurs me laissent     passer. Je m'excuse cependant car j'ai parfois fait des dépassements un peu limites... Je suis confiant, le long du barrage j'essaye de tenir l'allure, prends le temps de discuter avec deux coureurs qui me disent que le premier les a dépassés il y a 10minutes !!! je me dis que c'est cuit mais garde le rythme. Articles-2014 2905Un peu plus loin un spéctateur me dit que Jules est juste devant... en effet dans la petite montée sur Bourg saint pierre je vois Jules et trottine pour revenir à sa hauteur. Liaison faite. Au ravito, Céline est surprise de me voir avec Jules, a nouveau un coca, jambon, plein de gels et d'eau et c'est parti pour pratiquement 1000m+ mais le début est assez plat. J'alterne marche et course pour suivre le pas de Jules mais je ne suis pas dans le dur. On approche de la Cabanne de Mille et le terrain est très gras et en dévers, l'adhérence est limite. Un petit coca un bout de choc et c'est reparti. Je me positionne derrière pour le début puis finalement donne le rythme en descente. On a discuté de la course avec Jules et on s'est dit que sauf gros souci on finirait ensemble. La fin de la descente est assez roulante et j'essaye de garder un bon rythme pour essayer de faire un peu l'écart avec nos poursuivants. En bas on nous annonce 19' d'avance, il reste 15 kms et 1200m+. Il y a un peu de marge mais il ne faut pas qu'il y ait de gros souci. Je décide de donner le rythme sur cette dernière bosse et me cale vers 1000m/h. Le début est assez raide et les batons sont bien utiles, on va faire quasiment 1h à ce rythme avant que le chemin ne  s'applatisse un peu et devienne plus roulant. Jules n'avait aucun souci pour suivre le rythme dans le raide, je pense même qu'il aurait pu monter un peu plus vite, mais sur les zones plus roulantes il semble plus à la peine. On arrive au dernier ravito ou nos assistants sont là, toujours présents malgré une pluie battante maintenant. On a  fait une bonne montée donc on est asez confiant pour la suite, on a plus qu'a assuré la descente. Descente bien délicate avec de la boue, des racines, dans ces moments là on pense à ceux qui vont arriver en queue de peloton, le terrain va être massacré...

Articles-2014 2921Finalement nous voici dans Verbier, à l'approche de la ligne, contents de finir ce périple ensemble ! Une course qui, pour ma part, a été faite de rebondissements, mais qui me laisse une bonne impression : les jambes après ce gros passage à vide n'ont fait qu'aller de mieux en mieux, mais surtout on a partagé une belle ballade avec Jules Henri, avec des conditions délicates qui seront venues à bout de pas mal de coureurs.

Nous passons l'arche main dans la main après 14h35 de course donc plus de 12h côte à côte.Articles-2014 2927

Merci aux organisateurs, aux courageux bénévoles et à céline pour son soutient. La prochaine fois, ce sera pour le parcours total et sous le soleil... mais peut être pas l'année prochaine, à voir.

 

Place maintenant à un peu de récup avec l'interlac que l'on va faire en famille avec, céline pour qui  je vais pouvoir inverser les role et faire un peu d'assitance, ainsi qu'avec mes deux beau frères.

 

Articles-2014 2930Crédit Photo : Les deux de la cabane d'Orny sont de moi et les autres de céline.

 

 

Articles-2014 2982

Articles-2014 2988[1]Articles-2014 3036[1]

Articles-2014 3041[1]

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ludo - dans Trail
commenter cet article

commentaires