Catégories

Rechercher

Lundi 5 décembre 2011 1 05 /12 /Déc /2011 13:41

SainteLyon1A la fin de ma première Sainté Lyon, j'avais dis plus jamais, Cette année c'était la troisième, et en fait je crois que c'est de pire en pire

 

Je ne savais pas trop comment allait se passer cette course n'ayant pas fait d'entrainement depuis les templiers, à part la course à Hong Kong et une sortie-ballade à Hong Kong aussi. Maintenant je suis fixé, on ne se présente pas à la sainté Lyon à la légère !!

 

Départ à Minuit, c'est toujours difficile à gérer, on a plus l'habitude d'un départ le matin ou je suis mon protocole habituel : milk shake GO2 seulement avant la course. Là je sais pas trop donc c'est repas pâtes classiques avec mon beauf Dam qui fait le relais avec Olivier et Maxime, mon ami depuis l'école.

Donc diner sympa chez les parents de Max qui habitent Sainté, on a plus de mal pour se motiver pour la course vu le temps qu'il fait dehors !!

 

Minuit, une fois n'est pas coutume, je m'échauffe ! Le temps est pas si mal, bonne température pour courir, quelques gouttes de pluie mais je vais partir sans coupe vent au début au moins pour ne pas avoir trop chaud. Les sensations sont pas trop mauvaises. Départ assez rapide, j'essaye de me placer pas trop loin, pas en tête de course mais à distance, je vais essayer de tenir le rythme de Gilles Guichard, en plus il connait bien le coin :o) Rapidement, je n'éprouve pas de plaisir et j'en ai vite marre de courir, au kms 16, j'ai perdu pas mal de motivation mais les jambes vont encore pas trop mal, mais rapidement ca va se dégrader, je vais lacher progressivement Gilles pour m'enfoncer dans une longue agonie. Les jambes vont de prire en pire, j'ai déjà mal aux cuisses. La boue ne me pose pas vraiment de soucis, d'ailleurs j'ai les Stinson Evo et l'adhérence sur ce genre de terrain est bien meilleur qu'avec la Mafate, même si la quantité de boue fait que c'est bien glissant. Ces appuis fuyants, ces conditions plus techniques auraient pu m'amuser mais c'est un jour sans et je n'ai toujours pas de plaisir. Au km 30, je retrouve Damien qui a fait le premier Relais, je change de Sac et je me décide quand même pour poursuivre un peu, même si Damien en me voyant me tend la perche en me disant qu'il me ramène à Lyon .  Je vais descendre aux enfers encore un bon moment ou il faut se creuser un peu la cervelle pour trouver une raison de continuer. Des raisons d'abandonner j'en ai plein ! Voilà j'ai deux raisons pour continuer : c'est la dernière de la saison alors je ne veux pas rester sur un échec et je ne suis pas blessé donc à part le fait que je ne suis pas dans le coup et que j'ai mal partout il n'y aucun risque pour mon physique. Je marche parfois, me force à courir quand même le plus possible mais j'ai une vitesse proche de l'escargot !! Je vois Christophe Leseaux qui me dépasse au sprint, une vitesse de malade !! Il fait le relais avec sa copine et il vient de partir...

A un moment, ayant tellement mal au jambes, je decide d'essayer sans les Quad et sans les R2, mais au final c'est pas mieux. Un coureur m'encourage et me dit que la motivation et la forme vont revenir, pour les jambes je sais que c'est mort, pour la motive on verra. Vu ma vitesse j'espère pour Max qu'il va me doubler bientôt... ca prend un peu de temps mais il arrive, il semble pas mal, on discute un peu et il file, j'essaye de le garder à distance mais je n'y parviens pas. Au ravito de soucieu, max est encore là et je repars juste derrière lui mais à nouveau je n'arrive pas à tenir le rythme. Je vais revenir que plus tard lors d'une descente, courte mais un peu technique à cause de la boue, mais dans la montée suivante, Max trottine et je marche je le perds à nouveau. Tous ces moments de solitude, je me demande à quoi ca rime de continuer dans cet état, quel intérêt, quel plaisir ? Un peu avant le dernier Ravito je reviens sur Max, je n'ai pas augmenté mon allure mais lui semble en difficulté cette fois. Ce sera le retour de la motivation, de l'aider comme je peux pour terminer ensemble. Max me dit de continuer seul mais pourquoi finir 20, 30 ou 40 en 6h ou 6h30 ca change quoi ? Je m'étais dit que courir en 5h30 ce serait bien... là j'ai plus d'objectif dans la course sauf celui de finir.

Il semble à la peine mais a un moral d'acier, on arrive ensemble sur le dernier Ravito de Bonnant. Là, nous attend une longue montée (environ 1km à 20% sur route), je l'ai faite une fois en courant en 2009 et une fois en marchant en 2010. Max me lance une défi on la fait en courant. Je relève le défi et je lui dis que l'on peut faire du fractionné, après 10m d'accélération, j'arrête vite de faire le malin et on continue, nous doublons le dossards 701 qui m'avait encouragé, il m'a dit au ravito que juste après m'avoir vu il avait sombre à son tour... le début est difficile, je dis à Max qu'on est des malades mais au final ca passe bien on plaisante avec quelques coureurs, principalement en relais, c'est interminable mais on arrive au sommet, on nous a annoncé l'arrivée à 10kms au ravito mais on passe le panneau 10k maintenant !! Ca va être juste il est 5h15, mais je dis à Max que c'est jouable, et il y a un peu de descente. Max n'y croit pas mais on va tout faire pour. Je remonte mes R2, et lance à Max : Force et puissance sont avec nous (c'est le tatoo de mes R2). Je prends le rythme en essayant de ne pas faire exploser Max. Pour ma part, j'ai déjà plus de jambes mais cette accélération va me finir en bas de la descente, on arrive sur le panneau 5kms, il est 5h35, 20 min pour les premiers 5 c'est toujours jouable, reste que du plat. On va progressivement accélérer l'allure, on a un bon rythme et je sais que ca va passer, Max s'arrache comme un lion, sans jamais faiblir, on double pas mal de coureurs de relais mais aussi de solos. Comme quoi la motivation puise dans des ressources cachées, bon ca ne peut marcher que sur une période assez courte et dans ce cas la fin est proche donc c'est OK. On termine vraiment vite, ne pensant plus au jambes, je discute avec un coureur qui va finir aussi sur un super rythme, Nicolas Monfrin, il  a eu aussi un passage à vide mais attendait aussi de la motivation pour finir à bloc. La dernière ligne droite, on essaye encore d'accélérer, et voilà le panneau 100m est en vu, je laisse Nico terminer alors que nous allons faire les derniers mètres avec Max bras dessus dessous. 5h57 c'est bon pour l'objectif de fin de course   Il faut bien se raccrocher à quelque chose !! SainteLyonPodiumMax me remercie pour cette fin de course et moi aussi car sans sa présence j'aurai terminer mais sans aucun plaisir sur la course. Beau souvenir même si c'est stupide de finir une course complètement déchirer, ne pouvant plus marcher, mais à 30 min de l'objectif initial !! Bref ce finish en valait le coup.

 

C'est erik Clavery qui remporte la course brillament, Manu Gault 2ème. Sylvain Court 3ème. Thierry Breuil n'a pas fini, j'espère qu'il n'est pas blessé car en général il n'abandonne pas.

 

Dam et Olive termine 8ème en relais 2. Christophe Leseaux 1 en relais Mixte 2. Arnaud Lejeune qui court sur Hoka 5ème, super course Arnaud ! Bravo !

 

Voilà une fin de saison de course à pied qui se termine, place maintenant à un peu de ski.

 

PS : Si vous avez une photo de l'arrivée avec Max je suis preneur (Max dossard 13, j'avais mon coupe vent donc mon dossard n'est pas visible)

 

Crédit Photo 1 : Claude Essertel

Par Ludo - Publié dans : Trail
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Mes partenaires actuels

Hoka Hoka avec le concept de chaussure Hubbles.



AltecSport Altec sport. Le spécialiste du trail et du running !


     

    logo  CABB : Club Athléthique du Bassin Bellegardien

 

 

go2_300-copie-1.jpg  GO2 : Une belle gamme de produits énéergétique pour tous les goûts.

Images Aléatoires

  • TerraModana2009_0137.jpg
  • TerraModana2009_0060.jpg
  • TerraModana2009_0233.jpg
  • TerraModana2009_0131.jpg
  • TerraModana2009_0150.jpg
  • TerraModana2009_0194.jpg

Recommander

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés