Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes partenaires actuels

Hoka Hoka avec le concept de chaussure Hubbles.



AltecSport Altec sport. Le spécialiste du trail et du running !


     

    logo  CABB : Club Athléthique du Bassin Bellegardien

 

 

go2_300-copie-1.jpg  GO2 : Une belle gamme de produits énéergétique pour tous les goûts.

Rechercher

10 juillet 2013 3 10 /07 /juillet /2013 23:17
Articles2013 2106les 10 ans de la TGV, je ne pouvais pas rater celà.
La TGV il y a 10 ans : c'était une de mes première course et peut être aussi la première fois que je croisais Dawa en marchant en crabe après la course et il me demandait pourquoi je marchais comme ça. 
On est toujours bien reçu à Pralognan et les 10 ans ne dérogent pas à la règle, même si cette année on ne put pas profiter de la piscine à cause de travaux.
Le parcours n'est pas le tour classique à cause de la neige mais un parcours en étoile avec pas mal de passages en aller retour. Rien de très excitant.
 
5h15 sur l'air de départ, Philippe me demande de dire un mot pour Bernard Donzel dont la disparaition récente est dans l'esprit de chacun.
 
Le départ est donné au levé du jour. On part pour une petit boucle de 16km. Laureline part en tête et tout le groupe reste derrière car elle mène un bon rythme. Puis rapidement un petit groupe de tête va se former ou on va tourner un peu. Personne ne veut prendre les devants. Arrivés au sommet, on revient sur nos pas sur 1km et là on recroise énormément de personnes que je remercie pour leur encouragement même si je suis un peu géné parfois car les autres coureurs sont un peu oubliés. Articles2013 2126L'ambiance est très bonne, je discute avec Fabien Meynet mais aussi Sylvain Arnaud, les nuages se dissipent et nous avons de magnifiques points de vues. Le retour sur pralo est une longue piste forestière pas très agréable mais ca déroule. Tout va bien, les jambes sont fraiches et il semble que les contractures de Faverges soient gueries avec 2 semaines sans course. Soudain, dans un petit bout de Single qui coupait un lacet de la piste, une douleur aigüe se fait sentir sur mon mollet gauche. Je m'arrete pour faire quelques pas mais ca ne passe pas, c'est une douleur que je n'ai jamais ressentie et surtout aussi localisée et aussi subite. Je continue en trottinant mais ca ne passe pas. Je ralentis et cours en boitant, on est proche de pralo et plus j'approche du ravito, plus je me dis que ce sera aussi ma fin de course. Le moral dans les chaussettes, ma femme et ma fille sont là. Je suis forcément un peu agressif quand elle me demande si ca va... Je décide de continuer quand même, je ne veux pas abandonner cette course pour plusieurs raisons : c'est la 10ème, j'ai écourté ma présence au mariage de mon coéquipier de ski alp la veille et je voulais dédier cette course à Bernard. Une fois cette décision prise, une phrase me reviendra en tête et restera avec moi jusqu'à la fin : "t'as pas le droit de te plaindre". Si tu es là pour courir tu n'as pas le droit de te plaindre, si tu as décidé de continuer tu n'as pas le droit de te plaindre... je l'ai déclinée à l'infini. C'est une phrase que j'ai entendu à la sépulture la semaine précédente et elle prendra chez moi toute sa dimension ici.
Articles2013 2144Dans la deuxième boucle en direction de Polset, Céline et Léa sont là pour m'encourager au lieu d'être retournées se coucher. Je remonte progressivement sur la tête de course, je passe Fabien et Rémy Berchet, puis Sylvain et je recolle Yvan Diot qui mène la course. Je croise une dernière fois les filles avant de bifurquer en direction du col d'Aussois. On ira pas au sommet mais une petite boucle bien sympa qui permet de rompre cette monotonie du fond de vallée. Yvan veut parfois me laisser passer mais je ne veux pas et préfère rester derrière à m'accorcher à mes bâtons. Nous sommes à nouveau regroupés tous les 5 alors qu'il semble y avoir un gros trou derrière. Je ferme la marche pour la descente au Roc de la pèche, puis c'est la longue montée pénible sur le refuge de Péclet Polset. Rémy et Yvan se détachent un peu alors que Sylvain est décroché. Au sommet je fais rapidement  le plein d'eau et repars avec Remy en tête. Nous sommes parfois sur de longs     névés de neiges et nous allons à nouveau recroiser les coureurs sur plusieurs kilomètres, ca redonne du courage. Sans vraiment le vouloir, je me retrouve seul en tête. Lorsque dans cette descente rapide, la douleur m'humidifie les yeux, je repasse cette phrase dans ma tête et je pense à autre chose. Yvan m'a rejoint et ca m'aide également. Au Roc de la pèche après avoir signalé un accident sur la randonnée, nous repartons pour une autre petite boucle en single. Yvan donne le rythme avec une alternance de course et marche, ce rythme pas trop élévé me convient bien. Dans la descente Yvan me laisse la place et c'est moi qui fixe le rythme, pas trop rapide non plus car il reste plus de 1000m+ à venir. Le dernier retour sur Pralo avant l'arrivée approche. Articles2013 2163Une petite pause pipi et je laisse Yvan filer. Je sais maintenant que je vais finir, la douleur est toujours là mais je m'en accomode. Je retrouve les filles au ravito, puis j'attaque la dernière grosse difficulté avec ces 1000m+ et surtout une grosse montée d'entrée. Yvan semble tenter sa chance car je force l'allure et je ne reviens pas sur lui. Je le vois parfois devant. Dans le raide, je vois que l'écart est stable et tende même a diminuer. On est sur le petit parcours et on double pas mal de gens qui nous encouragent et d'autres ou il faut vraiment demander pour avoir la trace car le dépassement est délicat sur ce single. Lorsque je rejoins Yvan, je lui dit qu'il reste 700m et qu'il a attaqué fort. Il semble être pas mal. Arrivée derrière l'aiguille de la vanoise, je vois toute la famille qui a pris le téléphérique, bonne surprise. On arrive au sommet des remontées et je sais qu'il reste le lac des vaches et le refuge à atteindre. Pour moi je suis moins bien physiquement, l'allure réduite sur le début de parcours m'a permis de m'économiser mais cette accélération sur le début de la dernière montée à été fatale. Heureusement les paysages enneigés sont là pour nous faire penser à autre chose, on croise même des skieurs qui redescendent de la grande casse je pense !! Je croise mon beauf egalement 3ème sur le petit parcours. Un petit coca au sommet et on attaque la descente, cela nous permet de constater que l'écart sur le 3ème est d'environ 14min. Le 3 ème étant Rémy... on croisera Fabien un peu plus bas en train de Articles2013 2179redescendre en marchant. La descente est assez tranquille, on ne force pas l'allure et il est clair qu'une arrivée commune est plus que méritée. Juste avant Pralo Yvan chute lourdement, mais heureusement sans gravité, nous arrivons donc ensemble pour la dernière fois de la journée à Pralo. Content de terminer, content de partager cette victoire avec Yvan et content de dédier cette course à Bernard qui a fait que j'aille au bout.
Voilà un beau week end avec un parcours qui finalement n'était pas si mal même si le passage a Peclet-Polset est toujours un peu pénible. La course finie, la douleur n'est pas finie pour autant et j'ai un peu d'apréhension quand même.. peur de payer cet acharnement.
Après une échographie, hors mis la tendinite du tendon d'achillle, c'est une petite dechirure mais qui ne comporte pas un gros hématome donc a priori 2 semaines de repos et celà devrait aller mieux... Articles2013 2210
Sur ce point, je pense que je peux remercier mes compressports qui m'ont permi de limiter la formation de l'hématome. Prochaine course si tout va bien ce sera le tour du beaufortain, peut être un peu long pour une reprise mais on verra bien si d'ici là ca va mieux.
Articles2013 2252

Partager cet article

Repost 0
Published by Ludo - dans Trail
commenter cet article

commentaires

Samontetro 16/07/2013 09:58

Jolie course, avec un bel esprit du trail et du partage. Bravo.